Développement économique

Malartic s’inspire de Fort Mc-Murray

 

En juin dernier,  une délégation d’affaires de Malartic et de la Vallée-de-l’Or s’est rendue à Fort Mc-Murray en Alberta pour observer  ce modèle de développement économique.

La délégation était composée de membres de la Société de développement économique de Malartic (SDEM) Jean Turgeon et de Maurice Boutin de la Firme Raymond Chabot Grant Thorton, maintenant président du Comité de suivi d’Osisko, de Pierre Dufour du CLD de la Vallée-de-l’Or, des représentants de la Ville dont le maire André Vezeau et de Lucie Roger, Directrice générale  et des représentants de Génivar.

Avant l’arrivée de cinq  compagnies de sables bitumineux,  la grosseur de la ville de Fort Mc-Murray  ressemblait à Malartic. Le maire André Vezeau  mentionne qu’aujourd’hui Fort Mc-Murray doit construire 5000 maisons pour accueillir ses nouveaux résidents.  La ville la plus proche de Fort Mc-Murray , c’ est Edmonton à 450 kilomètres. «Les projets de développement de sables bitumineux apportent des milliards en revenus», ajoute André Vezeau.

Le maire de Malartic mentionne que Fort Mc-Murray a son aéroport de la grosseur de celle de     Val-d’Or ,mais qu’il y décolle 15 avions à l’heure.  La délégation a rencontré  les décideurs de la région de Fort Mc-Murray.

L’impact environnemental de l’extraction minière des sables bitumineux a été sur la sélect ses dernières années. Selon les études, l’extraction d’un seul baril de pétrole des sables bitumineux de l’Alberta génère plus de 190 kg de gaz à effet de serre.

Trois membres de la délégation, André Vezeau, Lucie Roger et Maurice Boutin seront les conférenciers invités pour le prochain souper-conférence de la Chambre de commerce de Malartic, sous le thème : les leçons à tirer de l’impact économique et social de la minière Osisko.


Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Login

Bienvenue! Connectez-vous à votre compte

Se souvenir de moi Mot de passe oublié?

Lost Password